suivez-nous
A LA UNE

320

la BAD et l’ONUDI s’engagent à accélérer l’industrialisation du continent

BAD-et-ONUDI-sengagent-à-accélérer-lindustrialisation-du-continent

Un mémorandum d’entente pour promouvoir l’industrialisation de l’Afrique a été signé, lundi à Busan, (Corée du sud), par le Groupe banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).

 

Ce nouvel accord facilite la coopération entre la Banque et l’ONUDI sur des activités d’intérêt commun dans des domaines tels que le développement agro-industriel, l’économie circulaire, les parcs éco-industriels, les investissements dans l’innovation et la technologie, le développement des entreprises et le renforcement des capacités et la finance, indique un communiqué de la BAD.

« La Banque a lancé en 2016 sa Stratégie d’industrialisation pour l’Afrique 2016-2025, fruit d’une collaboration avec l’ONUDI et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. La signature du présent protocole d’accord est la clé de la mise en oeuvre de notre stratégie « , a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina.

En effet, le protocole d’accord signé est conforme aux objectifs fixés dans la stratégie High 5 de la Banque, l’agenda 2063 de l’Union africaine, la troisième décennie du développement industriel pour l’Afrique (IDDA III), le Programme des Nations Unies pour le développement durable et l’Initiative du G20 sur l’industrialisation en Afrique.

La Banque africaine de développement a bénéficié déjà énormément de l’expertise de l’ONUDI pour élaborer des politiques, programmes et outils de connaissances qui aident ses pays membres à s’industrialiser. En 2017, elle a alloué 1,2 milliard de dollars à  » Industrialize Africa « , l’une des priorités de développement de la Banque.

« Atteindre le potentiel industriel de l’Afrique ne sera pas le fruit du hasard. Des partenariats solides tels que celui que nos deux organisations ont désormais formalisé sont essentiels. Ce partenariat créera des opportunités significatives et facilitera notre travail ensemble vers l’opérationnalisation de IDDA III (2016-2025)», a rassuré Philippe Scholtès, directeur général de l’ONUDI.

Les deux entités ont déjà entamé une collaboration, notamment dans le cadre du modèle phare du Programme de partenariat pays (PCP) de l’ONUDI, qui permet de synchroniser les efforts de développement et de mobiliser des ressources pour aider les pays à accélérer l’industrialisation, note la BAD.


Publié le 26-05-2018 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + 6 =