suivez-nous
A LA UNE

761

Le Burkina Faso inaugure la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

Burkina-Faso-centrale-solaire

Le Burkina-Faso va inaugurer ce mercredi « la plus grande centrale solaire de d’Afrique de l’ouest ». L’ouvrage, situé à une vingtaine de kilomètres au Sud-Ouest d’Ouagadougou, sera inauguré officiellement par les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et français Emmanuel Macron en visite dans le pays.

Le Burkina-Faso inaugurera dans quelques jours sa centrale solaire, la plus grande d’Afrique de l’Ouest. La centrale est en essai depuis un moment. Cofinancée par l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne, la centrale solaire de Zagtouli est un chantier impressionnant. Présentée comme la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest, sa mise en place a été réalisée par des centaines d’ouvriers allemands, français, espagnols et bien entendu burkinabés. Avec un budget de 47,5 millions d’euros, la construction de cette centrale vise à renforcer le dispositif énergétique du Burkina Faso qui souffre souvent de délestages.

Si le pays des Hommes intègres veut devenir un champion du solaire, c’est aussi pour honorer les engagements pris lors de la Conférence de Paris de 2015 sur le climat (COP 21). Le Burkina Faso s’était engagé à développer le photovoltaïque pour que 30% de sa consommation électrique soit tirée de l’énergie solaire d’ici 2025-2030.

En outre, tout semble tomber à point pour le Burkina Faso. Bénéficiant déjà d’un excellent ensoleillement, le pays a réussi la mise en place de la centrale de Zagtouli dans un contexte où le prix du solaire était moins élevé. Investir dans l’électricité photovoltaïque s’est donc imposé comme une évidence. Grâce à cette centrale, les Burkinabés produiront 33MW d’électricité, soit 5% de leur consommation. De fait, ils seront moins dépendant de l’importation de celle-ci des pays voisins.

Sa mise en service entraînera la réduction du coût du kilowatt au grand bonheur des populations. Le directeur d’exploitation de la Sonabel Daniel Sermé a par ailleurs précisé que l’énergie produite par la centrale solaire coûtera environ 45 F CFA le Kilowatt/heure (KWH) et sera trois fois moins cher que l’électricité produite dans les centrales thermiques qui coûtent 145 F CFA.

Le Burkina compte couvrir d’ici 2030, 30% de ses besoins en électricité avec le solaire, avec 5,5 kilowatts/heure par mètre carré et par jour. Cette centrale aidera le pays à combler le déficit qui l’oblige à importer de l’électricité du Ghana et de la Côte-d’Ivoire.


Publié le 27-11-2017 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 9 =