suiver-nous
A LA UNE

398

CIMAF construit une 3e cimenterie en Côte d’Ivoire

CIMAF construit une 3e cimenterie en Côte d’Ivoire

Avec l’augmentation de la demande en coté d’ivoire, CIMAF, société appartenant à Anas Sefrioui, est en train de doubler sa capacité à San Pedro en rajoutant une unité à 1 000 000 de tonnes. Cette usine démarrera en juillet 2017. Selon un communiqué de CIMAF, les augmentations « de capacités annoncées ce mois d’avril concernent Bobo Dioulasso avec 700 000 tonnes et un investissement de 30 millions EUR ; Bouaké avec 500 000 tonnes et un investissement de 25 millions EUR et enfin Doula avec l’extension de l’usine existante d’1 million de tonnes pour atteindre 1 500 000 tonnes, avec un investissement de 25 millions EUR. Ces usines seront opérationnelles au courant de la 2e partie de 2018. Chaque usine comptera plus de 1000 personnes dans la phase projet et plus de 250 personnes entre la main d’oeuvre directe et indirecte pendant la phase exploitation. L’objectif du groupe CIMAF est de devenir le 1er opérateur e Afrique de l’ouest en l’an 2020.

CIMAF créée en 2011, et dont laquelle Anas SERFOUI détient toutes les actions, possède déjà Ciments de l’Atlas au Maroc depuis 2007 avec 2 cimenteries intégrées d’une capacité de 3,2 millions de tonnes par an à Ben Ahmed et Béni Mellal. CIMAF est aujourd’hui présente dans 11 pays de l’Afrique subsaharienne : Coté d’Ivoire (1 millions de tonnes), Guinée Conakry (500 000 tonnes), Burkina faso (500 000), Cameroun (500 000), Gabon (500 000), Gongo Brazzaville (500 000), Ghana (1 000 000), et Mali (500 000). Les pays suivants démarrent avant la fin 2017 : Mauritanie (500 000), Tchad (500 000) et Guinée Bissau (350 000).


Publié le 16-04-2017 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + 6 =