suivez-nous
A LA UNE

520

Le constructeur automobile chinois BYD va s’installer au Maroc

Le-constructeur-automobile-chinois-BYD-va-sinstaller-au-Maroc

Le groupe chinois BYD Auto Industry va installer une unité de production de voitures électriques au Maroc, un projet précurseur qui introduit de nouvelles spécialisations dans le Royaume.

Après les groupes français Renault et PSA, BYD (Build Your Dreams) est le troisième constructeur automobile à poser pied dans ce pays du Maghreb. Ce projet pilote, qui occupera une superficie de 50 hectares, dont 30 hectares couverts et créera 2.500 emplois directs, prévoit à terme l’installation d’une usine de batteries, d’une usine de véhicules de tourisme électriques, d’une usine d’autobus et de camions électriques et d’une usine de wagons de trains monorail électrique.

Leader mondial du transport électrique, BYD Auto Industry compte 220.000 employés, répartis sur plus de 30 sites industriels dans le monde. BYD réalise un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars et représente 13% des véhicules électriques vendus dans le globe. Il détient notamment 30% du 1er marché automobile électrique mondial, le marché chinois.

Selon le ministre marocain de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy (Photo), ce projet inscrit résolument le Maroc dans la dynamique à l’œuvre au niveau mondial consistant à développer de nouvelles formes de transport alliant efficacité et respect de l’environnement, a souligné le ministre.

Pour lui, ce projet a été rendu possible, grâce à plusieurs facteurs, notamment la visite royale en Chine, en mai 2016, au cours de laquelle plusieurs accords de coopération ont été signés, permettant aujourd’hui à des investisseurs chinois, d’envisager sereinement leur implantation au Maroc.

Le Royaume est reconnu, désormais, pour être une plateforme compétitive de production automobile, a poursuivi le ministre, qui s’exprimait, samedi à Casablanca, lors de la cérémonie de présentation du projet de réalisation au Maroc par le groupe chinois BYD Auto Industry d’un écosystème de transport électrique, et de signature du protocole d’accord y afférent.

« L’écosystème organisé autour de BYD, a-t-il ajouté, conforte ainsi les choix stratégiques du Maroc, sous le leadership du Roi Mohammed VI ».

Pour sa part, le président du groupe BYD Auto Industry, Wang Chuanfu a salué l’excellence des relations sino-marocaines, mettant en exergue l’ensemble des solutions de transport électrique développées par son groupe.

« BYD est heureux de coopérer avec le Maroc sur ce projet, et partager son expérience développée dans plusieurs pays au cours de ces dernières années dans le développement des écosystèmes de mobilité électrique », a-t-il dit, formant le vœu de voir la coopération entre le Royaume et BYD constituer « un bon exemple pour d’autres pays dans le monde en ce qui concerne le déploiement de solutions énergétiques innovantes ».

Le Maroc mène depuis quelques années une ambitieuse stratégie d’industrialisation, notamment à Tanger, ville d’un million d’habitants qui abrite aujourd’hui plusieurs parcs industriels.

Le secteur automobile y est particulièrement développé, surtout depuis l’implantation sur une zone franche d’une usine Renault, la plus grande d’Afrique.

Le royaume se veut également un acteur majeur du développement durable sur le plan régional, grâce à une stratégie volontariste en matière d’énergies « vertes », sous l’impulsion du roi Mohammed VI.


Publié le 10-12-2017 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + 7 =