suiver-nous
A LA UNE

239

GREEN ENERGY PARK : 1ère plateforme en Afrique consacrée à l’énergie solaire

GREEN ENERGY PARK : 1ère plateforme en Afrique consacrée à l'énergie solaire

Le Green Energy Park, inauguré le 12 janvier à Benguérir par le roi Mohammed VI, est la première plateforme au niveau africain réservée à la recherche et la formation en énergie solaire.

D’un investissement de plus de 210,2 millions de dirhams, dont 142 millions de dirhams comme contribution de l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN). Et 68,2 millions de dirhams comme contribution de l’Office Chérifien des phosphates (OCP).

« Le Green Energy Park » permettra la mise en place d’un réseau de plateformes de recherche qui contribuera à mutualiser les ressources, créer des synergies et positionner le Maroc comme leader de l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables.

Située dans la Ville verte de BenGuerir et érigée sur 8 ha, cette plateforme, développée par l’IRESEN avec le soutien du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ainsi que du Groupe OCP, permettra la création de 70 emplois (chercheurs et doctorants) et 155 postes d’emploi à long terme.

Cette première plateforme en Afrique, modèle unique en son genre, permet d’une part, la création de synergies et la mutualisation des infrastructures de recherche pour créer une masse critique et arriver à l’excellence, et d’autre part l’acquisition du savoir et du savoir-faire par les différentes universités partenaires ainsi que les industriels.

La plateforme crée un pont entre les universités et le monde socio-économique pour passer de la recherche à l’innovation et ainsi positionner le Maroc comme pays phare dans le domaine de l’énergie solaire. Le modèle du « Green Energy Park » lui permettra à moyen terme d’arriver à une autonomie financière à travers la Recherche et développement, les prestations technico-scientifiques, les certifications, les formations spécialisées et Travaux pratiques et l’alimentation de la ville verte en électricité propre.

Tandis aux équipes de recherche, ces derniers travaillent sur les sujets prioritaires qui couvrent tous les maillons de la chaine de valeur de la Recherche et développement. Ceci va du composant de base jusqu’aux systèmes complexes, afin de répondre aux besoins nationaux et africains.


Publié le 01-02-2017 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 1 =