suivez-nous
A LA UNE

198

JESA remporte un contrat d’ingénierie au Bénin

Jacobs-engineering-Benin

Jacobs Engineering S.A (JESA), une joint-venture entre le groupe OCP, et l’Américain Jacobs Engineering, a remporté un contrat d’ingénierie et de gestion de programme pour le renforcement de l’infrastructure électrique au Bénin. Ce contrat renforce le positionnement de l’entreprise marocaine en Afrique.

 

Jacobs engineering S.A (JESA), leader africain de l’ingénierie, poursuit son développement et le déploiement de son expertise en Afrique. L’entreprise marocaine, joint-venture entre le groupe OCP, leader mondial des phosphates et dérivés, et l’Américain Jacobs Engineering, a décroché un contrat de Maîtrise d’ouvrage délégué (MOD) avec le Millenium challenge account-Bénin II sur la période 2017- 2022.

Le programme MCA-Bénin II est un programme de 403 millions de dollars, dont 375 millions provenant d’un don américain, qui s’articule autour de 4 projets: réforme des politiques et renforcement institutionnel, production d’électricité, distribution d’électricité et accès à l’électricité hors réseau. Le renforcement de l’infrastructure électrique du Bénin par la construction de 4 centrales solaires photovoltaïques permettra d’augmenter la capacité globale installée de 46 MW.

Dans le cadre de ce contrat, JESA agira en sa qualité de consultant en gestion de programme, et sera chargé du contrôle général et de la supervision des activités du programme, de l’examen et de la validation des rapports d’étude et de la gestion des travaux de construction.

La société mènera sa mission «en étroite collaboration» avec divers départements gouvernementaux, de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) et la Communauté électrique du Bénin (CEB).

Ce programme entend aussi répondre aux besoins du pays en termes d’infrastructures de production et de distribution d’énergie électrique, y compris au niveau de l’électrification hors-réseau des ménages non desservis, à travers la construction de quatre centrales solaires photovoltaïques, de nouvelles lignes de transmission, de nouvelles sous-stations, ainsi que d’un centre de dispatching.

La réalisation de ce projet devra, notamment, générer une hausse de la production de l’électricité d’environ 46 MW, soit 20% de la demande actuelle du Bénin en période de pointe, ce qui réduira la dépendance vis-à-vis des sources d’approvisionnement externes.

Avec ses bureaux à Casablanca, Rabat, Abidjan, Addis-Ababa, Lakeland (Etats-Unis), et Cotonou, le groupe, qui compte quelque 1.700 collaborateurs, intervient dans divers domaines, notamment ceux des phosphates, mines et minéraux, chimie, infrastructures de transport, ouvrages d’art, assainissement, eau et environnement, énergie, et bâtiment.


Publié le 12-09-2018 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + 7 =