suiver-nous
A LA UNE

54

L’avenir de l’Afrique réside dans l’entrepreneuriat et l’industrialisation



L’Afrique doit absolument intensifier ses efforts de développement en maîtrisant les ressources dont elle dispose afin de stimuler l’entrepreneuriat et l’industrialisation. Tel a été le point de vue qu’ont exprimé les participants au 17ème forum économique international sur l’Afrique s’est ouvert ce mercredi 04 octobre, à Paris la capitale française sous le thème « Entrepreneurs et industrialisation en Afrique.

L’industrialisation de l’Afrique est au cœur des échanges à l’occasion du 17ème forum économique international initié par la commission de l’Union Africaine en partenariat avec l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE). Selon les initiateurs, cette rencontre permettra de réfléchir sur les problématiques de l’emploi, de l’environnement et surtout de la productivité des économies du continent. Ces thèmes importants seront abordés pour donner de nouvelles orientations au développement économique de l’Afrique.

« Parler du futur de l’Afrique, nous impose un regard nouveau, loin du pessimisme des dernières années. Il nous faut jeter un regard attentif et lucide, notamment sur les progrès notables que l’Afrique réalise, mais aussi sur les faiblesses et les défis importants qui restent à relever » a déclaré le vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan dans son discours d’ouverture.

Dans ses stratégies d’industrialisation, l’Afrique doit développer et accompagner les activités manufacturières et industrielles locales qui existent déjà, a déclaré le directeur du Centre de développement de l’OCDE, Mario Pezzini, à l’occasion de la 17ème édition du Forum économique international sur l’Afrique.

Selon M. Pezzini, il s’agit d’accompagner ces initiatives pour qu’elles augmentent leur productivité. « Il y a des fois des activités informelles qui sont compétitives, il faut juste les aider à garder leur compétitivité », a-t-il indiqué, à l’occasion du forum organisé mercredi à Paris, ajoutant que pour mettre en place des politiques efficaces, il faut non seulement viser les entreprises individuelles, mais créer des tissus économiques.

Les enjeux et les défis de l’industrialisation pour l’Afrique sont en effet multiples et complexes dans un contexte marqué par les effets de la mondialisation, de la volatilité souvent insoutenable des marchés pour ses économies, ainsi que la détérioration des termes de l’échange, favorisant la paupérisation de ses populations. L’industrialisation reste un réel défi, mais aussi une véritable opportunité pour l’Afrique. Le secteur privé doit être placé au cœur de cette transformation. Et nous devons davantage appréhender l’entrepreneuriat comme un levier pour accélérer le processus d’industrialisation

Ce forum intervient quelques heures à peine après les Rencontres Africa 2017 qui se sont déroulées du 02 au 03 Octobre à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Lors de ces assisses, la coopération Afrique-France pour le renforcement des capacités des entreprises du continent avait été au centre des débats. Et comme l’avait déjà souligné le vice-président ivoirien au cours de cette rencontre, les africains ont des défis majeurs à relever.

 


Publié le 06-10-2017 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + 1 =