suivez-nous
A LA UNE

291

OCP Africa lance sa school lab au Sénégal

OCP-Africa-school-lab-Sénégal

L’OCP Africa, filiale du Groupe de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) et l’Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement à la Base (ASPRODEB), s’allient pour lancer l’OCP School Lab au Sénégal.

Après avoir accompagné plus de 50.000 agriculteurs dans six pays africains, le programme d’aide aux agriculteurs « OCP School Lab » fait escale au Sénégal. Le coup d’envoi de ce programme, réalisé par OCP Africa, en partenariat avec l’Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement à la Base (ASPRODEB), a eu lieu le 17 mai 2018 dans la Région de Saint Louis au nord du pays.

Lancé le 17 mai dernier dans la Région de Saint Louis au nord du pays, l’objectif est d’accompagner et de former environ 10.000 agriculteurs à l’utilisation de l’engrais adapté et à l’adoption des techniques de fertilisation raisonnée et ceci, afin de les aider à augmenter les rendements de leurs récoltes.

Ce programme est soutenu par l’ensemble des acteurs impliqués dans l’appui au développement agricole de la zone. Il s’exécutera en deux étapes : avec un premier passage par la Vallée du Fleuve Sénégal puis par les zones du Bassin arachidier et Niayes. Quatre cultures sont ciblées : le riz (dans la région du Fleuve), les cultures horticoles (dans la zone des Niayes), le maïs et l’arachide (dans le Bassin arachidier).

Composé d’une école itinérante et d’un dispositif digital, le programme OCP School Lab accompagne les agriculteurs à travers des sessions de sensibilisation aux bonnes pratiques agricoles au niveau de 50 sites préalablement choisis (de Saint Louis à Bakel). OCP School Lab s’appuie également un outil digital (Nutrient Expert) alimentée par l’International Plant Nutrition Institute (IPNI). Une solution permettant de générer des recommandations d’engrais directement auprès de l’agriculteur.

Il est à noter que le programme OCP School Lab a permis de former environ 55.000 agriculteurs aux bonnes pratiques agricoles dans six pays africains (le Nigéria, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire le Burkina-Faso et le Kenya). L’objectif étant de toucher le plus grand nombre possible d’agriculteurs afin d’améliorer significativement leur productivité et ainsi, faire de l’agriculture une entreprise durable en Afrique.


Publié le 07-06-2018 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 9 =