suivez-nous
A LA UNE

582

SNI devient Al Mada, et réaffirme ses ambitions africaines

SNI-devient-AlMada-et-réaffirme-ses-ambitions-africaines

La Société Nationale d’Investissement (SNI), a annoncé mercredi 28 mars 2018, avoir changé de nom pour devenir Al Mada, soulignant sa vocation de fonds d’investissement panafricain.

La Conseil d’administration de la holding royale s’est « prononcé favorablement sur un changement de nom du fonds qui devient Al Mada », a souligné la SNI dans un communiqué.

Ce nouveau nom, « qui marque l’aboutissement de la mutation profonde de la SNI engagée depuis 2014 et arrivée aujourd’hui à maturité », accompagnera le développement à venir du fonds, qui entend affirmer, en tant que fonds d’investissement privé panafricain à long terme, sa mission de partenaire de premier plan du développement économique du continent africain, indique la même source.

Les résultats de la SNI confirment sa vocation internationale, avec des engagements à long terme dans des secteurs d’activité structurants sur le continent africain. Ce que montre l’évolution de la contribution des activités internationales aux résultats qui est passée de 11% en 2013 à 26% en 2017, note le Fonds qui attribue ce résultat à l’aboutissement du cap fixé depuis 2014 par ses actionnaires. Celui-ci a eu pour objectif de moderniser la gouvernance et d’engager la transformation en fonds d’investissement panafricain à long terme.

La SNI est présente dans 24 pays en Afrique, avec plus de 6,5 milliards de dirhams (environ 574 millions d’euros) investis sur le continent hors Maroc en 2017, a encore précisé le communiqué. La holding est notamment présente dans le secteur bancaire, les infrastructures, la construction, l’énergie, les mines ou encore le tourisme.

« Al Mada est un acteur du développement économique au Maroc et plus largement en Afrique. Ce changement de nom qui s’accompagne de l’adoption d’une nouvelle signature : « Positive Impact » exprime ainsi notre engagement dans l’accompagnement sur la durée de grands projets structurants pour une croissance durable et partagée à l’échelle panafricaine », ajoute le communiqué.


Publié le 28-03-2018 par LA Rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 9 =